HORORKULT - Forum Forum Index
FAQ  Search  Memberlist  Usergroups  Profile  Log in to check your private messages
View posts since last visit
Log in   Register


HORORKULT - Forum Forum Index -> CINEMA -> L'Auberge Rouge -> Les années 70

Author Message
<  Le Mort Vivant
ste²ve
PostPosted: Fri 16 Jan - 01:28 (2009)  Le Mort Vivant --> Reply with quote

Offline
Modérateur

Joined: 25 Dec 2008
Posts: 1,117



Réalisateur: Bob Clark
Scénario: Alan Ormsby
Pays: Etats-Unis/Canada/Grande-Bretagne
Année: 1972
Musique: Carl Zittrer
Avec: John Marley, Lynn Carlin, Richard Backus, Henderson Forsythe, Anya Ormsby, Arthur Anderson, Jane Daly, Michael Mazes, Arthur Bradley, Mal Jones, David Gawlikowski, Virginia Cortez, Bud Hoey


Une nuit, à la lumière des explosions d’obus, le jeune soldat Andy Brooks et son coéquipier Darren évoluent dans la jungle vietnamienne. Invisible, l’ennemi abat Darren, puis Andy, d’une balle en plein coeur. Tandis qu’il s’écroule, la voix de sa mère se fait alors entendre, lui rappelant sa promesse de revenir à la maison.
Brookstown, Etats-Unis : un officier frappe à la porte de la famille Brooks pour apporter la triste nouvelle. Le chagrin de Charles, père de Andy, et de Cathy, sa sœur, est aggravé par l’hystérie de sa mère Christine, qui refuse d’accepter la vérité des faits. Au beau milieu de la nuit, Charles la découvre oscillant dans un rocking-chair, une bougie sur les genoux et s’adressant à son fils dans les ténèbres : "Tu ne peux pas mourir…tu es vivant… je peux le sentir…", murmure-t-elle. Du coup, quand Andy se présente à la porte un moment plus tard, c’est bien sûr la stupeur, puis la joie.
Mais pas pour longtemps…






"Le Mort Vivant", réalisé par Bob Clark, également connu sous les noms "Deathdream","Dead of Night", "The Veteran", "The Night Andy Came Home", "Whispers", "Night Walk" ou encore "Soif de Sang", est un film de mort vivant (j'hésite à utiliser le mot "zombie" pour Danny) bien particulier. En effet, il ne décrit pas ici une invasion de zombies, mais suit l'évolution d'un seul d'entre eux, Danny, revenu chez lui après avoir été tué au VietNam, étant ainsi un des premiers films à mettre en images le traumatisme causé par le conflit chez les soldats US.



Il s'agit d'un de mes films préférés, tout simplement: plus qu'un film d'horreur, c'est un thriller horrifique doublé d'un drame que nous offre le futur réalisateur de Black Christmas: les répercussions de son retour dans la famille, son comportement si différent qui le mettent à l'écart, les doutes de ses proches, ses nouveaux besoins...Richard Backus est parfait dans le rôle de Danny, son visage lisse ne laissant transparaitre que peu d'émotions et mettant mal à l'aise (la discussion à table) contrastant à merveille avec ses accès de rage causant d'horribles rictus (la scène du chien, le drive in, m'ont énormément marqué). De même, les maquillages sont sublimes, la derniere demi heure entrant dans l'horreur pure, sans pour autant oublier le drame avec une derniere scène vraiment touchante.
N'oublions pas non plus la musique, qui fait naitre ce sentiment malsain propre au film (enfin, dans les versions où elle n'a pas été remplacée par les musiques de Frizzi :shock: ).
Bref, un grand film, pas aussi connu qu'il le mériterait même si une sortie dvd récente a permis de le faire (re)découvrir à pas mal de fans du genre.


_________________
"le scénario d'Alien 4 n'est pas trop mal. Du moins mieux que le second et troisième film © Koroxx

"300 est un film épique et novateur" © Ganesh

"Hellraiser, c'est une bonne saga" © Camif
Back to top
MSN
Publicité
PostPosted: Fri 16 Jan - 01:28 (2009)  Publicité -->





PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Worm
PostPosted: Tue 9 Feb - 00:09 (2010)  Le Mort Vivant --> Reply with quote

Offline
Modérateur

Joined: 30 Dec 2008
Posts: 452
Localisation: Lyon

Voilà un film de zombie qui sort du lot ! En mettant de côté les effets gores (bien que le maquillage de Savini débutant soit très réussi) ce film est plus proche du drame familial que du film d'horreur. Backus est parfait en mort-vivant, inquiétant à souhait !
J'ai bien aimé la bande son stressante à coups de sextolets aigus au violon et de raclements de pelles ou autres objets metalliques contre de la pierre ou du metal !
A la fois émouvant et angoissant, c'est évidemment un must see.
Back to top
MSN
Alambic
PostPosted: Sat 10 Jul - 13:14 (2010)  Le Mort Vivant --> Reply with quote

Offline
Utilisateurs

Joined: 25 Dec 2008
Posts: 3,696
Localisation: Alambic-City

Alors évidemment, c'est fait avec 3 euros, comme en témoigne l'indigente scène d'intro qui, si elle a pu faire illusion à l'époque, n'a plus aucune chance de berner le spectateur actuel, habitué aux forêts tropicales vietnamiennes depuis longtemps.
En témoigne aussi les fx sanglants du débutant Savini - dont c'est le premier film - pas franchement réussis (attention, les maquillages - trés réussis, eux - ne sont pas de lui). Peu de décors (principalement des intérieurs, ceux de la maison familiale), peu de personnages.
Dans ces conditions, et avec une histoire pareille, il en fallait de l'intelligence pour ne pas faire sombrer l'entreprise dans le Z de compétition.
Et Bob Clark ne s'est pas raté.
Jamais le film ne prête à sourire ; au contraire, il y règne une ambiance dramatique d'une intensité rare dans le cinéma d'horreur. La scène du chien - scéne charnière, qui intervient trés tôt - est une des séquences les plus parfaites, les plus pertinentes que j'ai jamais vu. A partir de là, le film bascule completement, parce que son issue devient inéluctable. D'un point de vue scénaristique, c'est d'une habilité qui n'a rien a envier au futur The Deer Hunter, qui sortira quelques années plus tard.
Je le rapprocherais également de Le Loup-Garou de Londres, Landis ayant réussi à construire son film à cheval sur l'horreur et le drame (et la comédie, absente - ou du moins discrète - ici), sans amoindrir l'un ou l'autre genre.

Une merveille. Et un des plus grands films d'horreur de la création.





_________________
I Am Rosemary's baby.
Back to top
CAMIF
PostPosted: Sat 10 Jul - 20:47 (2010)  Le Mort Vivant --> Reply with quote

Offline
Modérateur

Joined: 25 Dec 2008
Posts: 7,201

Et bien ! Alambic dityrambique !

Mais on ne peut que plussoire à sa ( brillante ) analyse.
_________________
Back to top
Elouan
PostPosted: Thu 4 Nov - 18:59 (2010)  Le Mort Vivant --> Reply with quote

Offline
Utilisateurs

Joined: 09 Feb 2010
Posts: 4,471
Localisation: in a Yellow Submarine

A la lecture du pitch, comme après quelques minutes de film, on a aussi bien compris comment le film allait se dérouler que le sous-texte (encore plus avec le recul du temps) ; la guerre - ici du Vietnam - traumatise et ramène des "zombies" à la maison. Malgré l'évidence du propos et de la trame, on ne s'ennuie pas une seconde car le tout est brillamment et subtilement mise en scène. De plus, on le verra, le film n'est pas avare en différentes lectures et ajoute au fur et à mesure des éléments de plus à la réflexion.
Qu'Andy revienne de la guerre à l'état de zombie est un fait auquel on s'accorde bien. En revanche, il garde un temps son visage juvénile et légèrement inquiétant (on croirait parfois voir Lou Reed, d'autant plus dans la dernière partie avec les lunettes noires), et pire encore, il parle... peu certes, mais quand même. Et lorsqu'Andy parle, ce n'est jamais par hasard ; chaque courte phrase prononcée derrière son léger sourire est une sentence de plus pour soutenir le propos du film (sur sa condition de mort-vivant, sur la guerre et les soldats). Alors que les zombies que l'on connait depuis Romero passent leur temps à bouffer des gens insatiablement révélant la société consumériste qui les entoure, ce zombie de Bob Clark tue à la fois par vengeance et par souci d'intégrité. Il s'injecte comme un vampire le sang de ses victimes (j'ai donné mon sang pour vous, maintenant donnez-moi le vôtre) et conserve ainsi son aspect physique et sa forme. Privé de sang, il dépéri dans tous les sens du terme. Là encore, de façon habile, ce soldat revenant devient le miroir de la société américaine ; jusque là, ceux qui restent, qui vivent dans leur petite banlieue, le peuvent grâce au sang des soldats qui meurent tous les jours pour eux. Pour Andy aussi, afin de vivre au sein de la communauté, le sang doit couler, mais cette fois il s'alimente à la source.
La vision de la famille est elle aussi intéressante ; les pères envoient leur fils à la guerre pour en faire des hommes, mais n'en font en réalité que des morts qu'ils n'assument pas. Les mères, quant à elles, souffrent de l'absence des fils et souhaitent tant leur retour qu'elles sont prêtes à les récupérer à n'importe quelle condition.
Bref, c'est un métrage très profond dont on pourrait parler des heures et qui se cache derrière une esthétique de série B fauchée (interprétation parfois moyennes, scénettes et réactivités des personnages parfois incohérentes, musique soulignant chaque moment de tension et images fortement granuleuse). Qu'importe, cela inscrit aussi le film dans son époque, les 70's, période cinématographique généreuse en matière de discours politique et idéologique.

De la balle ! Okay
_________________
Elouan c'est le fourbe d'Amber @Camif
Back to top
Visit poster’s website
Alambic
PostPosted: Wed 1 Dec - 14:32 (2010)  Le Mort Vivant --> Reply with quote

Offline
Utilisateurs

Joined: 25 Dec 2008
Posts: 3,696
Localisation: Alambic-City

Tiens, en jetant un coup d'oeil rapide à la VF, j'ai eu une surprise lors de la scène du drive-in : au moment où la soeur et son copain reviennent dans la voiture, on entends en fond le thème de... La Maison Prés du Cimetière !?!
Je me dis, tiens ! Seraient-ils en train de regarder le film de Fulci ?
Avant de me rappeller que 1 : ils regardent un film de SF, et que 2 : le fulci ne sortirai pas avant 6 ans Very Happy
La scène juste aprés, retour à la maison : on entend cette fois le thème de... L'Au-delà !?!

Ma question : qui a laissé Argento toucher aux copies françaises ?
_________________
I Am Rosemary's baby.
Back to top
CAMIF
PostPosted: Wed 1 Dec - 14:36 (2010)  Le Mort Vivant --> Reply with quote

Offline
Modérateur

Joined: 25 Dec 2008
Posts: 7,201


_________________
Back to top
Koroxx
PostPosted: Mon 12 Dec - 17:21 (2011)  Le Mort Vivant --> Reply with quote

Offline
Utilisateurs

Joined: 07 Feb 2010
Posts: 4,332
Localisation: Genève

Un très bon film que ce film

Me suis pas du tout ennuyé malgré un rythme quand même assez lent, et tout ça grâce à une bonne petite ambiance horrifique. Le personnage d'Andy est assez inquiétant avec sa gueule d'ange, son silence et ses petits sourires à la con Very Happy J'ai aussi bien aimé le personnage de la mère ultra-protective qui refuse de voir la vérité sur son fils du début à la fin limite.

Sinon il y a la seconde lecture du film en rapport avec l'état des soldats revenant de la guerre du Vietnam que j'ai trouvé intéressante et bien mise en place.
_________________
Back to top
Contenu Sponsorisé
PostPosted: Today at 03:38 (2019)  Le Mort Vivant -->





Back to top
Display posts from previous:   
All times are GMT + 2 Hours

Next topic
Previous topic
Page 1 of 1
HORORKULT - Forum Forum Index -> CINEMA -> L'Auberge Rouge -> Les années 70

Post new topic   Reply to topic


 
Jump to:  


Index | Create forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
AdInfinitum v1.00 ~ mikelothar.com


Powered by phpBB © 2001, 2019 phpBB Group