HORORKULT - Forum Forum Index
FAQ  Search  Memberlist  Usergroups  Profile  Log in to check your private messages
View posts since last visit
Log in   Register


HORORKULT - Forum Forum Index -> CINEMA -> L'Auberge Rouge -> Les années 2000

Author Message
<  Joshua
CAMIF
PostPosted: Tue 16 Nov - 14:36 (2010)  Joshua --> Reply with quote

Offline
Modérateur

Joined: 25 Dec 2008
Posts: 7,201



A Manhattan, Brad Cairn, brillant agent de change et sa femme, Abby, célèbrent la naissance de Lily, leur deuxième enfant, dans leur nouvel appartement luxueux. Sont également de la fête : Hazel, la mère de Brad, Ned Davidoff, le frère d’Abby et accessoirement artiste célèbre, mais aussi Joshua, le premier enfant du couple âgé de neuf ans. Ce dernier, très intelligent et précoce pour son âge, par peur de se sentir délaissé par sa famille, ne voit pas la venue d’une petite sœur d'un très bon œil. Pourtant, c’est à partir de l’événement a priori joyeux que représente l’arrivée d’un nouveau-né, que la vie de famille des Cairn et leur existence de rêve vont peu à peu se fissurer. C’est ainsi que la petite Lily commence à pleurer toutes les nuits de façon inexplicable, qu’Abby nous couve une dépression postnatale monstrueuse, que le chien de la famille vient de rendre l’âme et que des travaux de rénovation dans leur immeuble ne sont pas faits pour arranger les choses ou tout du moins rendre la vie des Cairn plus calme. Afin de s’occuper davantage de ses deux enfants mais aussi pour délester sa femme de ses obligations maternelles le temps qu’elle recouvre tous ses moyens, Brad demande alors quelques jours de congé à son patron. Mais c’est sans compter sur Joshua, qui a d’autres plans en tête...




Ainsi, Joshua est magnifiquement réalisé par George Ratliff, un gars qui s’y connaît pour manœuvrer son auditoire en dirigeant le film entre suspense et émotion, pour nous achever par une fin des plus troublantes et suscitant des interrogations. Le tout est magnifié par une photographie très léchée pour laquelle le long-métrage a été récompensé au festival de Sundance en 1997. Les acteurs formidables d’émotion et la musique lancinante sont également au diapason. Seuls bémols (pour rester dans le champ lexical musical) : une première moitié peut-être trop parfaite qui a tendance à rendre la suite un peu longuette et une réputation encore à faire devant trop de films du même genre ayant bénéficié d’une meilleure publicité (on pense notamment à "Esther"). Mais si vous en avez assez des produits formatés made in America, procurez-le vous, il en vaut vraiment la peine, parole de scout (c) Vincent
http://www.horreur.com/critique-2035-joshua.html
_________________


Last edited by CAMIF on Tue 16 Nov - 15:05 (2010); edited 1 time in total
Back to top
Publicité
PostPosted: Tue 16 Nov - 14:36 (2010)  Publicité -->





PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
michaelkrueger
PostPosted: Wed 17 Nov - 13:15 (2010)  Joshua --> Reply with quote

Offline
Utilisateurs

Joined: 29 Dec 2008
Posts: 1,523
Localisation: nimes

Malgré quelques temps creux au milieu ce "Joshua" est une réussite en matiére d'enfant psychopathe.
Les plans du gamin sont machiavélique  , la montée en tension progressive bien orchestrée et ce "Joshua" s'avére au final bien plus  jusqu'au boutiste que sa petite soeur "Esther" . A voir.
Back to top
Contenu Sponsorisé
PostPosted: Today at 14:02 (2019)  Joshua -->





Back to top
Display posts from previous:   
All times are GMT + 2 Hours

Next topic
Previous topic
Page 1 of 1
HORORKULT - Forum Forum Index -> CINEMA -> L'Auberge Rouge -> Les années 2000

Post new topic   Reply to topic


 
Jump to:  


Index | Create forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
AdInfinitum v1.00 ~ mikelothar.com


Powered by phpBB © 2001, 2019 phpBB Group